• Accueil
  • > Recherche : me myself end

Résultats de la recherche pour ' me myself end '

MAC DEMARCO – Le Trabendo (16 Mai 2014, Paris)

mac-demarco-inaniel-01

Dessin de Inaniel Swims

Bon, il est temps de faire mon petit compte rendu du concert de Mac Demarco au Trabendo, il y a trois mois déjà. D’autant que l’ami Bruce a déjà fait le sien (avec la set-list), et que le camarade Roubignole de WeWant2Wigoler vient d’écrire une petite bafouille dans laquelle il ne tarie pas d’éloges à propos du sieur Demarco ! Mac est un Dieu dit-il, je suis bien d’accord avec lui.

J’avoue que je conserve un souvenir plutôt éthylique de cette soirée (le Monkey Shoulders était gouleyant!). Mais pas au point de ne plus m’en rappeler. Ce concert fut surtout l’occasion de passer un superbe week-end avec mon frangin Bruce. On a bien bu, bien mangé, bien discuté, écouté et partagé du bon son… et marché aussi  ! (ah cette balade dans le 19ème!) Un week-end riche en émotions… J’arrive au Trabendo en étant partagé entre la joie de le découvrir enfin en vrai (photo à l’appuie!), et la déception que ce ne soit pas deux ans plus tôt, pour la sortie de son album 2 qui demeure pour moi son chef d’œuvre. Je ne sous-entend pas être déçu par son Salad Days, qui est un très bon album, mais je rejoint Woubignole sur son aspect fourre-tout qui manque un peu en cohérence, comparativement à 2.

M’enfin, je suis bien content de l’apercevoir avant d’entrer (il joue dehors en acoustique pour une webtv), de le croiser brièvement dans la salle et de le voir enfin à l’œuvre. Ce fut un sacré bon concert, qui confirme Mac Demarco comme un grand groupe, à la configuration parfaite (chant, deux guitares, basse-batterie, chœurs et un peu de clavier). Une bouffée de bonnes vibrations rock. J’en ai pris plein mon saoule sur Salad Days, Passing Out Pieces, Cooking Up Something Good, Brother, Chamber Of Reflection, Still Together ou les incontournables Ode to Viceroy et Freaking Out The Neighborhood. Mais je reste un peu sur ma faim. À certains moment, j’ai senti comme un ronronnement. Certains morceaux du dernier album me semblaient un peu léger sur scène, ça tourne, mais ça transcende pas (Treat Her Better, Let My Baby Stay). Comparativement à ceux de 2, dont je regrette de n’avoir pu entendre certaines perles ce soir, en particulier les inaltérables Dreamin’ et My Kind of Women.

Mais ne soyons pas bégueule, j’ai apprécié ce chouette concert et cette rencontre. Car le Mac a assuré le show, sortant blagues et bouffonneries à répétition (slamer comme un fou, faire le singe sur le rail de spots…). Une attitude naturelle et bien rodée chez lui, ce mec est un comédien, un clown (il suffit de voir ses clips et nombreuses vidéos pour s’en convaincre). Je regrette seulement de ne pas lui avoir dit : « My children love your music » quand on l’a croisé avant le concert. J’ai manqué d’à propos. Je lui ai juste dit merci pour la photo et « good luck !», pour le concert et la suite de sa carrière…

MacMyself3

Myself & Mac


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía