• Accueil
  • > Recherche : gahan wilson

Résultats de la recherche pour ' gahan wilson '

Viviane, Simone et les autres – Loustal (Collection X Futuropolis, 1985)

vivianesimoneetlesautres0612225003.jpg

Cet album est sorti à une époque où Loustal n’était pas encore Loustal, où son style n’était pas celui de maintenant. Son trait est ici plus chargé, plus expressif, comparé à sa ligne clair classieuse actuelle. Ses formes et ses hachures me font fortement penser à un Gahan Wilson… Un album qui à l’époque, ne pouvait être édité que par Futuropolis, tant cette bande dessinée n’en est pas vraiment une. La première histoire « Cheap Heroes » est plutôt une succession de plan-séquences, de scènes fixes agrémentées d’un texte en voix-off (tout en vers, écrit par Max Fournier) nous dressant le portrait de personnages, pour la plupart des loosers, des paumés : Lucien, un pourri qui se prend pour James Dean, Murtala Ali un dealer de haschisch et de drogues dures, Enrico, un ouvrier métallurgiste…Une poésie urbaine et déglinguée.

De par sa narration séquentielle et la présence de quelques phylactères, la deuxième histoire « Les Cafards » ressemble plus à une bande dessinée. Même si elle n’est composée que d’un dessin par page (on est encore ici proche de l’illustration). Remi emmène Jane boire un verre chez lui mais malheureusement pour eux, des cafards se sont également invités à la soirée… Un album qui, de par son style pas tout à fait maitrisé, ses histoires plutôt anecdotiques et sa narration décousue, peut décevoir ou agacer les fans de l’actuel Loustal. Je le trouve cependant digne d’intérêt (surtout le « Cheap Heroes ») tant on y découvre le potentiel d’un auteur qui deviendra par la suite un maitre de l’illustration, un dessinateur libre, qui a toujours évité de s’enfermer dans les structures narratives plutôt rigides de la bande dessinée…

vivianesimoneetlesautres06122003.jpg

Loustal !!!

La Revanche – Gahan Wilson (Filipacchi Denoël, 1978)

 wilson01couv.jpg

J’ai découvert par hasard ce recueil d’illustrations de Gahan Wilson, un dessinateur américain qui a régulièrement participé à de grandes revues, telles que le National Lampoon ou le New Yorker. Plus étonnamment, il a collaboré de nombreuses années au magazine Playboy, dont les dessins de cet album sont issus. Ce qui m’étonne au premier abord, ce sont les thèmes abordés par Wilson, qui ne correspondent pas vraiment à ceux contenus dans la plus célèbre des revues érotiques. Ils se situent même à l’opposé, car Wilson excelle dans l’humour noir et les ambiances fantastiques (il n’hésite pas d’ailleurs à s’aventurer parfois dans le gore). C’est Thanatos au pays d’Eros !

wilson03hipopotame.jpg

Quand j’appuie là, vous sentez quelque chose ?

Ces dessins ne sont cependant jamais glauques. Certains le rapprochent de l’univers de Chas Addams (le père de la célèbre famille), aussi bien dans ses thèmes abordés (présence de monstres, sous-entendus politiques…) que pour l’utilisation d’un humour noir pince-sans-rire et légèrement intello. Leurs styles par contre, sont bien différents. Wilson utilise le clair-obscur pour créer ses volumes. Il use des hachures pour renforcer les ombres, jusqu’à la saturation. Pourtant, ses dessins sont d’une grande lisibilité, d’une grande fluidité, grâce à l’utilisation subtile de couleurs pastelles en aplat. Notre œil n’est jamais perdu, toujours guidé vers l’élément déclencheur du gag. Ce style « minéral » et ce trait incisif servent parfaitement cet humour surréaliste et absurde.

wilson04lphant.jpg

Bien sûr, ça ne paraîtrait pas si petit si nous n’étions pas des éléphants.

La dimension fantastique de son œuvre n’est que secondaire, même si certains de ses gags sont purement fantaisistes. S’il met en scène des monstres (extra-terrestres, batraciens géants, hommes-poissons…), des figures légendaires du fantastique (monstre du Loch-Ness, homme invisible, loup-garou, plante carnivore…), ce n’est que pour mieux souligner l’absurdité de notre monde moderne, en abordant les thèmes de la solitude, la marginalité, la différence. Wilson aime les freaks.

 wilson02poulpe.jpg

Mais bien sûr, entrez donc !

La psychanalyse, la médecine, la vieillesse, la religion, la justice, l’amour, le cocufiage… Autant de thèmes de société, et de sources d’angoisses existentielles, passés au crible de l’humour de Gahan Wilson. Il nous réconcilie avec la monstruosité du monde...

wilson05montagne.jpg

Pour rejoindre l’autoroute ? Vous prenez la première à gauche et vous longez la colline jusqu’au trou du Diable.

http://www.gahanwilson.com/

images tirées du site : http://lecturederaymond.over-blog.com/15-index.html


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía