• Accueil
  • > Recherche : expo hotel region rouen

Résultats de la recherche pour ' expo hotel region rouen '

Florence Cestac – Exposition (Hôtel de Région / Rouen)

tumblrkqdp40mxq21qzc68mo15001.jpg

C’est dans une grande salle flambant neuve de l’Hôtel de Région, de forme ovale et très lumineuse, que se situe l’exposition Florence Cestac. J’y suis seul et le resterai tout le temps de ma visite. Etonnant. J’avais envie d’interpeller les passants à travers la baie vitrée, leur dire de venir profiter des œuvres originales de cette artiste bourrée de talent. Et puis non. Après tout, il y a de grandes affiches à l’entrée et en plus, c’est gratuit. Alors, tant pis pour eux, et tant mieux pour moi. Je suis seul à profiter de cette exposition, à passer le temps que je veux devant ces œuvres. Pas de bruits ni bousculades. Très agréable.

Une bonne centaine d’oeuvres au total. De nombreuses planches originales en noir et blanc sont alignées le long d’un mur. Les Déblok, Le démon de midi, Super Catho, La véritable histoire de Futuropolis, Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps… Mêmes s’ils ne sont pas datés, ses dessins sont de différentes époques. On observe une évolution dans les formes de ses personnages, ils deviennent plus ronds, leurs visages moins étirés. Son trait se fait plus souple, plus fluide et elle semble moins utiliser le noir (ses premières planches sont plus contrastées, avec des fond noirs). Quelques tables vitrées nous présentent des illustrations en couleurs. Cestac est autant à l’aise avec la couleur que le noir et blanc. En face, on peut admirer ses sculptures (ses cactus ou ses personnages aux gros nez…), une tapisserie, ainsi que des détournements de vieilles peintures (le genre de croutes « biches dans la nature » qu’on trouve en foire à tout). Par exemple, elle peint un Mickson en deltaplane sur une vieille toile représentant une rivière entourée d’arbre, ou Don Quichotte et Sancho devant un chalet tyrolien. Des idées que n’auraient pas reniées les surréalistes.

Ses personnages sont attachants et dégagent beaucoup de sensualité. Florence Cestac possède une sensibilité particulière pour l’adolescence, qu’elle décrit à merveille. Une exposition vraiment sympa qui me donne envie d’en lire plus encore.

nuitcalinedeflorencecestac1990.jpg

Nuit câline

http://cestac.com/

Festival BD Normandiebulle (Darnetal, 2009)

affichebd2ec59a1.jpg

14ème édition pour ce rendez-vous annuel des amateurs de bd en Normandie. Organisé sur 3 jours, le festival de Darnetal a toujours été un « petit festival », ayant pour vocation de servir de vitrine à la production locale. Petit par sa taille et le nombre d’invité, rien de comparable avec St Malo ou Angoulême. Mais ce n’est pas pour autant un festival au rabais, et le fait qu’il fête sa quatorzième édition nous le prouve. L’affluence des visiteurs également. Pourtant, il me semble qu’au fil du temps l’organisation ronronne un peu, avec ses habituelles remises de prix, son concours de jeunes auteurs et ses stands de vendeurs de BD neuves ou d’occasions (l’intérêt de ce genre de festival est aussi de pouvoir chiner la bd rare ou l’album qui nous manque). Et toujours un invité principal, mis en valeur par une exposition de ses œuvres…

Cette année, l’invité est Cromwell, dessinateur de nombreuses séries dont Anita Bomba, chez Casterman ou Sergueï Vladi, chez EDS… Créateur d’El Coyote, il a également participé au design de la série de dessins animés Malo Korrigan. Bien que comprenant peu d’œuvre originale (une trentaine de planches et de dessins en tout), son expo nous permet d’apprécier pleinement ses qualités de dessinateur et de coloriste. Il a une approche très picturale de la matière et excelle dans l’exercice de la couleur directe. D’autres expos sont programmées dans l’agglo : Florence Cestac à l’hotel de Région à Rouen (jusqu’au 23 octobre), Etienne Lecroart à l’IUFM de Mont-St-Aignan (jusqu’au 30 septembre) ou Emile Bravo à l’Espace Culturel de Canteleu (jusqu’au 3 octobre)…

Les amateurs de mon genre sont d’éternels insatisfaits. Lorsqu’il y a trop de « têtes d’affiches », ça devient une foire à la dédicace. Mais quand il n’y en a pas assez, on se dit qu’ils pourraient faire un effort… Jusqu’à présent, le festival de Darnetal était un bon compromis entre ces deux points de vue, invitant d’une année sur l’autre des auteurs à forte notoriété, tels que Pétillon, Martin Veyron, Willem, Frémion ou Florence Cestac, qui attire du public, et donc des lecteurs potentiels pour des auteurs moins connus  … Bien sur, ce n’est pas parce qu’on invite des pointures que l’on aura un festival de qualité. Mais sans dénigrer qui que se soit, et surtout pas Cromwell qui est un grand dessinateur, j’aurai aimé voir plus d’auteurs que j’affectionne (mais ça, c’est une question de goût).

Ce festival a su conserver cet équilibre entre auteurs amateurs (avec son espace fanzine) et professionnels, entre dimension locale (avec entre autres la présence de l’Association Normande de Bande Dessinée) et nationale (voire internationale). Normandibulles reste Le rendez-vous normand des amateurs de bande dessinées. A l’année prochaine !

dernierdesmohicansle01px1.jpg

Dessin de Cromwell


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía