• Accueil
  • > Recherche : bukowski schultheiss

Résultats de la recherche pour ' bukowski schultheiss '

Folies Ordinaires – Bukowski / Schultheiss (Glénat, 1985)

Folies Ordinaires - Bukowski / Schultheiss (Glénat, 1985) dans Chroniques BD foliesordinaires

L’adaptation d’une œuvre littéraire en bande dessinée est un exercice souvent casse-gueule, qui ne donne que peu de résultats convaincants. Mais à ce jeu, ce Folies Ordinaires est une réussite. Bien qu’il use de plans et de cadrages cinématographiques, Schultheiss ne tombe pas dans les écueils du ‘storybording’ et utilise les spécificités propres au médium bande dessinée : lorsqu’il fait évoluer son personnage en diverses séquences dans un même décor. Lorsqu’il joue avec l’implication du lecteur, le mettant dans la peau du personnage…

Il n’y a quasiment aucune redondance entre les images et le texte original. Schultheiss explore les possibilités infinies de la mise en page, découpant ses planches de manière à apporter un dynamisme particulier aux histoires de Bukowski. Son graphisme noir et blanc, à base de hachures et quadrillages de traits, est en parfaite adéquation avec l’univers réaliste et sale de Buk. Pour sa première bande dessinée publiée, Schultheiss s’attaque avec talent à l’œuvre phare de Bukowski, en faisant preuve d’une maitrise narrative et d’une virtuosité graphique remarquables.

Je redécouvre grâce à cet album les Contes de la folie ordinaire, qui n’ont rien perdu de leur caractère subversif, en particulier la nouvelle ‘Henry Beckett’ dans laquelle le personnage principal, se réveillant un matin avec des taches vertes partout sur le corps, sort son fusil et fait un carnage sur la population. Désabusé, fainéant, alcoolique, obsédé, Buk se met en scène dans des histoires autobiographiques qui, à mon sens, sont à peine romancées et retranscrivent parfaitement les désillusions de cette génération paumée de l’Amérique d’après guerre.

planchea48339 dans Chroniques BD

Night Taxi – Matthias Schultheiss (Delcourt, 1990)

couverturebd2906187445.jpg

Il y a d’abord Wilhelm Busch, le créateur de Max und Moritz, qui fut l’un des précurseur de l’art invisible. Plus récemment Ralf König, que l’on croise régulièrement dans les page de Fluide Glacial ou encore, Jens Harder, qui a raflé de nombreux prix (mérités) avec son superbe Alpha. Bref, même s’ils ne disposent pas d’une forte notoriété internationale, nombre d’auteurs s’exportent et jouissent d’une reconnaissance dépassant les frontières de nos cousins germains. Schultheiss est de ceux-là.

Night Taxi est sorti en 1990, chez la toute jeune maison d’édition Delcourt. L’histoire de Léo, cette conductrice de taxi ne croisant que des clients louches, qui se retrouve envoutée par une amulette mystérieusement oubliée dans sa voiture, n’est pas la principale réussite de cet album. Ce sont les indéniables qualités graphiques et picturales de Schultheiss (ainsi que l’ambiance étrange qui se dégage de ces pages) qui nous incitent à aller au bout de cette aventure urbaine, sous influence vaudou…

« La ville n’a qu’une réalité : celle que tu lui donnes. Et peu importe que ce que tu vois existe aussi, ou non, pour les autres. Tu sens les événements à fleur de peau, comme le flux, comme des morsures dans ton coeur. Tout est véridique : Léo, Franky, les désaxés, le Diable. Ils sont en moi, comme je suis en eux. Je les aime. J’aime ces nuits à la frontière du rêve. J’aime Hambourg. » (Matthias Schultheiss)

Pour ce Night Taxi, Schultheiss n’utilise plus le style noir et blanc hachuré de ses débuts (il a commencé très fort avec son adaptation des Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski), influencé par Moebius ou Bilal. Son travail de modelage de la matière par la couleur, ses formes soutenues par un trait de contour, ses contrastes clair-obscurs puissants ou l’expressivité de ses visages font plutôt référence à son voisin transalpin Liberatore. Mais en plus stylisé, cubiste… Schultheiss est un auteur singulier, à l’esthétique riche et intense. Il vient de sortir un nouvel album, après presque 20 ans d’absence, qui s’annonce bien bon : Le voyage avec Bill.

Night Taxi - Matthias Schultheiss (Delcourt, 1990) dans Chroniques BD nighttaxi01pl

Schultheiss sur Bedetheque

 


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía