Archives pour la catégorie Plein les ouies



THINK TANK – Blur (2003 EMI)

9d9ace3668c5283f8c819aefeee2.jpg

Cet album surprend à la première écoute. On ne retrouve pas de façon immédiate l’univers de Blur qu’on connais. « Think Tank » est plus mature, les chansons sont moins évidentes, la production plus subtile que sur leurs anciens albums. Et au bout de quelques écoutes, on se rend compte qu’on a affaire à un très grand disque.

Les ambiances sont plutôt variés (entre punk et ballade, rock et electro) mais l’ensemble semble très cohérent. Car ce génie de Damon Albarn nous montre, une fois encore, sa capacité à mettre ses multiples influences au service de ses chansons, ses divers projets, et non l’inverse…

BULLITT – Lalo Schifrin (1968 Warner)

o36571.jpg

On ne presente plus Lalo Schiffrin, grand compositeur des années 60/70, qui a produit, entre autres, les B.O. de « l’Inspecteur Harry » et de « Opération Dragon ». Même si le film n’est pas un chef d’oeuvre, la musique de Bullitt est absolument géniale ! On y trouve de grosses rythmiques funky associés à des arrangements subtiles de cuivres et de cordes. Un mélange de blaxploitation et d’easy-listening. Un régal !

Né en 1932 en Argentine, Schiffrin s’est fait un nom avec des séries télés comme MISSION : IMPOSSIBLE ou MANNIX, puis STARSKY ET HUTCH (pour la version originale, bien sûr), et avec des classiques du ciné et du polar, comme DIRTY HARRY, UN SHÉRIFF À NEW YORK, DE L’OR POUR LES BRAVES, MAGNUM FORCE, OPÉRATION DRAGON, LE RENARD (musique reprise pour les pubs DIM dans les années 70)… Il a signé pour BULLITT l’une de ses plus belles partitions, apportant une nouvelle touche remarquable au film et une identification sonore au polar urbain !…( dvdrama)

SONGS The Art of Trio vol III – Brad Mehldau (1998 Warner)

f6b6901d875cd32645d9b0d8ab02.jpg

C’est l’ami Vidocq qui m’ a offert ce disque et je dois dire que c’est un beau cadeau. Ce jeune pianiste (né en 1970) est considéré comme un petit génie par les spécialistes et les érudits de Jazz. Etant plutôt inculte en la matière, je suis malgrès tout entré rapidement (et pleinement) dans son univers.

Dans cet album, il reprend un morceau de Radiohead (exit music) et un de Nick Drake (river man), magnifiques. Pour le reste, je ne sais pas si ce sont des reprises ou des compos, mais peu importe, l’ensemble est superbe. Brad Mehldau : piano / Larry Grenadier : contrebasse / Jorge Rossy : batterie.

BROKEN SOCIAL SCENE – Arts & Craft

ac027.jpg

Découvert suite à la lecture d’un article paru dans télérama, je suis immédiatement devenu fan de cette formation à géométrie variable (comprenant en gros une quinzaine de membres), initialement fondée par Kevin Drew et Brendan Canning. Groupe indépendant, ses influences vont de la new wave (plutôt New Order) à la Pop, en passant par la Folk, le Rock indie ou expérimental (genre Tortoise). A ranger entre Pavement et Sigur Ros.

Ils viennent de sortir un nouvel album, qui fait suite à celui de l’année dernière. Ces deux disque sont présentés comme les projets solo des deux têtes pensantes du groupe : Kevin Drew et Brendan Canning. Et ce sont bien là deux albums du Broken (et non deux « demi-albums »), grâce auxquelles on se rend compte de ce que chacun apporte à l’univers musical du groupe : Kevin est plutôt dans un format pop-folk, alternant les ambiances éthérées, acoustiques ou noisy. Brendan est quant à lui plus référencé rock, new wave ou funky.

Ces deux albums forment un double, j’y retrouve le son « Broken » (noisy-post-rock) que j’aime… J’ai une préférence pour Spirit if… Je vous conseille leurs 6 albums, ils sont tous bons. Mais écouter leurs 2 premiers : « feel good lost » et « you forgot it in people », reste la meilleure façon de découvrir ce groupe génial !

9c817435adb0495576a4967a3ffa6.jpg

site officiel : Arts & Craft

TO BRING YOU MY LOVE – Polly Jane Harvey (1995 Island Records)

tobringyoumylove.jpg

Aaah PJ Harvey ! quelle classe !

J’ai vraiment accroché à partir de cet album qui depuis, est devenu un Classique des années 90. On y trouve surtout des morceaux de blues minimaliste (« to bring you my love », « working for the man », « teclo » ou « I think I’m a mother ») mais aussi de rock indus (« meet ze monsta », « long snake moan »), une sorte de rock-flamenco (« send his love to me ») et surtout de magnifiques chansons pop vénéneuses (« C’mon billy », « down by the water » et « the dancer »). Un album riche (malgrès le minimalisme ambiant), fort (malgrès la fragilité de la voix) et beau !
Voici un extrait du Poulpe (« la petite écuyère a cafté ») de J.B Pouy, qui nous en dit beaucoup sur PJ :  » En sortant du Balto, il fit un détour par le juke-box, d’où sortait une voix incroyable, immature et apprivoisée en même temps, une musique magnifique, lourde, simple, un trauma plus qu’une émotion. Un type était accoudé près de l’appareil. — C’est Green Day ? demanda sûr de lui Gabriel. Le jeune homme le regarda comme si on venait de lui dire que Balladur reformait Nirvana. — Non. vous vous foutez de moi ? C’est PJ Harvey. The Dancer. Le plus beau morceau de l’année. — Ah ! « 

pjbeacon.jpg

1...56789

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía