Anthologie Imagex (The Hoochie Coochie, 2023)

images Antho

Maël Rannou l’avait annoncé il y a quelques années et ça y est, l’Anthologie d’Imagex est enfin sortie. Pas loin de dix années auront été nécessaires, entre l’intention initiale et le produit fini. Un vrai travail de fourmi pour retrouver les planches originales et remettre en valeur celles disparues. Car au fil de temps, et aux vues de sa production disparate, Imagex n’a pu tout conserver. D’où la gageure de pouvoir tenir entre nos main cette Anthologie.

Je ne vais pas bouder mon plaisir et cacher ma fierté d’avoir contribué au retour d’Imagex. Grâce à cet article de Mauvais Rêve, publié en 2008 - auquel Daniel Hochard lui-même avait réagi et de fait, donné de ses nouvelles. Je reste impressionné par les divers retours de tous ces passionnés, qui comme moi ont été marqués au fer rouge par les bandes d’Imagex.

Le travail des éditions The Hoochie Coochie est remarquable. Un grand format idéal et une qualité d’impression qui permet de savourer les moindres détails. Une immersion totale. De son propre aveu, Mael a estimé ne pas avoir les moyens de proposer l’écrin susceptible de mettre en valeur l’œuvre d’imagex. Ce qui, aux regards de ses indéniables qualités graphiques, aurait été dommage.

Si je connais par cœur son Mauvais rêves, j’avoue découvrir enfin son Colonie de vacanse, que je n’ai pas encore eu le plaisir de chiner en format X de Futuropolis. Il est des chefs d’œuvres que l’on connait de référence depuis toujours… Je prends enfin ma revanche, et ma grosse claque. Quelle histoire de dingue, et pour autant parfaitement cohérente.  Et quelle esthétique de malade, avec ces volumes gris qui sculptent cette matière charnelle. Ce traitement des formes qui flirte avec l’expressionnisme, contrastant parfaitement avec ces figures enfantines.

Ce qui contribue à la puissance de l’œuvre d’Imagex, c’est cette faculté à aborder des thèmes graves et insupportables (enfance et violence) avec une aisance et une légèreté déconcertante. Son humour ne sert pas à désamorcer le malaise des situations décrites, il en est le catalyseur, voire même le détonateur.

Outre ces deux albums, cette anthologie concentre absolument tout ce qu’a pu produire Imagex durant sa fulgurante carrière : des récits cours et des illustrations pour les revues Viper, Actuel ou (A Suivre)… 40 ans plus tard, l’œuvre d’Imagex est toujours aussi pertinente et percutante. Car les souffrances infligées aux enfants restent, malheureusement, encore à dénoncer… sans complaisance. C’est toute la force d’Imagex.

images imagex

0 commentaire à “Anthologie Imagex (The Hoochie Coochie, 2023)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Expo

Expo

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía