Une saison au 106 (2014-2015)

le-106-3

Avec sa programmation éclectique de qualité, un bel espace d’accueil et d’exposition et ses deux scènes, le 106 est devenu le lieu incontournable des musiques actuelles sur l’agglomération rouennaise. La saison 2014-2015 était un bon cru. Cet automne, j’ai vu Sébastien Tellier, Timber Timbre et Girls In Hawaii. Je fini la saison en ce mois de Mai avec le grand Dominique A.

Sébastien Tellier (le 10 octobre 2014)

C’est la deuxième fois que je vois le gars Sébastien en concert et c’est toujours un immense plaisir. Sous ces dehors faussement naïf et légèrement loufoque se cache un grand sensible, comme en attestent la finesse de ses mélodies et arrangements. Dans une configuration guitare-basse-batterie-clavier-percussionniste (ils sont cinq sur scène), placée sous l’égide de la musique brésilienne, ils ne lésinent pas sur les rythmes dansant et les effets technoïdes, nous proposant de vrais morceaux de bravoure (Ricky l’adolescent, Comment revoir Oursinet) ! Sans oublier la tendresse, bordel. Un pur régal !

Timber Timbre (le 27 octobre 2014)

Les canadiens de Timber Timbre ont pleinement gagné leur pari : donner toute l’ampleur nécessaire à leur morceaux. En particulier ceux de leur dernier album Hot Dreams, qui ont trouvés sur scène toute la dimension épique qu’il leur fallait (Run from me, Grand Canyon, This low commotion). Tout en contre-jour, les quatre musiciens dégagent un charisme de dingue. L’absence du saxo a manqué parfois. Cependant, le travail du son, qui pour le leader Taylor Kirk vire à l’obsession, est incroyable. En bon perfectionniste caractériel, il fracasse sa basse sur l’ampli, sûrement pas satisfait du son qui en sortait. Attitude punk et ambiance Américana, le contraste est parfait.

Girls In Hawaii (le 21 novembre 2014)

Girls in Hawaii. Je ne connaissais pas ce groupe (à part un ou deux morceaux) et ce fut une belle surprise de découvrir leur univers musical en live. Ils revisitent leurs morceaux rock de manière acoustique, ce qui nous permet d’en saisir toutes les subtilités. Alternant entre les instruments et les climats, on sent les six belges pas forcément à l’aise dans ce registre. Mais leur sincérité emporte tout. On pense parfois à leur grand frère dEUS pour cette puissance retenue, mais c’est surtout à Syd Matters qu’ils m’ont fait penser avec ces ambiances pop-folk de toute beauté.

Dominique A (le 12 mai 2015)

Dominique A nous présente ses nouvelles compositions dans une configuration qui a déjà fait toutes ses preuves. L’ami Jeff est fidèle au poste avec son jeu de basse précis et sa fausse nonchalance. Boris aux claviers et guitare apporte toute l’ampleur nécessaire. Sacha, le vieux compagnon de route, est d’une efficacité redoutable derrière ses fûts. Ces quatre loustics nous ont offert une grande leçon de maîtrise et de virtuosité (en particulier Dominique au niveau de son chant). Ils ont revisité le répertoire du sieur Ané en y insufflant une incroyable intensité, je pense en particulier aux chansons Le convoi, L’horizon, Immortel… Subtilité des mots et des mélodies, associé à un son rock noise puissant, Dominique demeure cet équilibriste hors-pair.

0 commentaire à “Une saison au 106 (2014-2015)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía