• Accueil
  • > Chroniques BD
  • > Fables Amères (de tout petits riens) – Chabouté (Vents d’Ouest, 2010)


Fables Amères (de tout petits riens) – Chabouté (Vents d’Ouest, 2010)

fables-ameres,-de-tout-petits-riens--50503-250-400

Christophe Chabouté s’est fait une spécialité des récits longs, prenant ainsi le temps de développer une intrigue, des situations, des psychologies (Tout Seul, La Bête, Terre-Neuvas…). Avec ces fables amères, il excelle également dans le format court. Bien que l’ensemble peut se lire comme une déclinaison d’un même thème (l’isolement dans nos sociétés urbaines), Chabouté respecte le format propre à la discipline, chaque nouvelle se lisant indépendamment des autres, se suffisant à elle-même.

L’amertume est bien la sensation diffuse qui se dégage de ces fables. La relation virtuelle passionnée entre deux voisins qui s’ignorent, le passé lumineux et le présent gris d’un travailleur immigré, les bobos qui veulent changer leur intérieur, indifférents au SDF qui survie sur leur palier ou encore cette caissière qui, suite au décès de son père, se remémore une surprise ratée qu’elle voulait lui faire étant enfant… Les personnages subissent ce que l’on pourrait appeler des « confrontations silencieuses », tous tiraillés entre leurs aspirations et la dure réalité de leur existence. Rencontres ratées, ignorance de l’autre, incommunicabilité, il est clair que ce qu’ils vivent dans leur quotidien ne peut que leur laisser un sale goût dans la bouche (et explique la tristesse qui se lit sur leur visage). Ce recueil nous rappelle une amère vérité : nous sommes toujours seuls dans la détresse.

Chabouté trace sa route à l’écart des courants. Il a su développer un graphisme particulier, reconnaissable entre mille, s’appuyant sur un noir et blanc tranchant. Il transpire de ce réalisme expressionniste un peu maladroit une forte personnalité, une remarquable puissance d’évocation. Les tout petits rien du sous titre sont tout sauf insignifiants. Ils sont lourds de sens pour ceux qui les vivent et ne peuvent nous laisser insensible, tant Chabouté dit beaucoup avec une formidable économie de moyens.

fables amères

0 commentaire à “Fables Amères (de tout petits riens) – Chabouté (Vents d’Ouest, 2010)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía