Singles Club – Tahiti 80 (Human Sounds, 2011)

t80

En attendant la sortie de leur sixième opus prévue en cette fin d’année, quoi de mieux que de se plonger dans ce Singles Club, compilation sortie en 2011. Tahiti 80 (le secret le mieux gardé de la pop made in France, mais en France uniquement…) nous proposent une pop-rock riche d’influences multiples, « d’Aphex Twin aux Zombies »…

En 1998 sort Heartbeat, premier single du premier album Puzzle, et tube en puissance qui ne trouvera pas le succès pourtant mérité. A la réécoute (16 ans après sa sortie) ce morceau n’a rien perdu ni de sa fraîcheur, ni de son efficacité, et trouve à ce jour encore toute sa place dans les set-lists du groupe (comme on a pu s’en rendre compte à leur concert de juillet à Rouen). Ce premier album contient d’autres pépites pop qui ne pouvaient que produire de formidables singles, tels que I.S.A.A.C ou Yellow Butterfly, superbe morceau à la structure riche et complexe, dont l’intensité monte crescendo. La pop-song parfaite.

Leur deuxième opus, le magnifique Wallpaper For The Soul (mon préféré encore actuellement) prend une orientation plus Soul-funk, avec ces subtils arrangements de cuivres et de cordes, que l’on retrouve sur le bien nommé Soul Deep ou le percutant 1.000 Times. De par son ambiance trip-hop, le premier single éponyme détonne un peu dans leur production. Quoi que, les rouennais sont des orfèvres qui ont toujours privilégié une production minutieuse. A priori évidentes et faciles d’accès, leurs chansons ne dévoilent leurs charmes qu’après de nombreuses rencontres.

Changes, premier single de leur troisième album Fosbury, m’avait dérouté à sa découverte. Mais bien entendu, comme pour toute bonne pop-song, il faut l’écouter plusieurs fois avant d’en saisir toute les subtilités. Un album dont la production lorgne vers l’électro et le R’n'B, taillé pour les dance-floors, tels que Big Day ou Here Comes. Une tendance qui devient leur marque de fabrique : allier harmonie pop et rythmes dansants. Something About You Girl calme l’ambiance et nous rappelle que les p’tits gars sont des maîtres de la ritournelle pop…

Pour leur quatrième fournée, Activity Center, les Tahiti 80 privilégient un son plus direct, plus rock, avec guitares saturées (Chinatown) et rythmes binaires (All Around). Un album qui donne la part belle à la structure classique « guitare-basse-batterie » et confirme tout le talent de composition et de production des Tahiti boys.

Prendre de nouvelles directions tout en conservant une cohérence artistique, tracer son sillon sans jamais donner l’impression de se répéter, c’est la grande force du groupe. Sans oublier la principale : écrire et interpréter de bonnes chansons. Au fil du temps, Tahiti 80 s’est forgé une solide réputation de groupe de scène, totalement justifiée.

Je pourrais ajouter qu’ils ont fait disque d’or au Japon, que je les connais bien depuis longtemps et que j’ai dû les voir en concert une bonne dizaine de fois. Mais ça, on s’en moque… Merci les gars, on a plus à rougir des anglo-saxons !

Image de prévisualisation YouTube

Yellow Butterfly

0 commentaire à “Singles Club – Tahiti 80 (Human Sounds, 2011)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía