Lucille – Ludovic Debeurme (Futuropolis, 2006)

Lucille - Ludovic Debeurme (Futuropolis, 2006) dans Chroniques BD lucille-ludovic-debeurme-2006-l-1

C’est l’histoire de deux solitudes qui se rencontrent, s’apprivoisent et s’acceptent tels qu’elles sont. Deux écorchés de la vie qui se comprennent et se soutiennent mutuellement.

Lucille, une jeune anorexique surprotégée par une mère possessive et Arthur, un jeune dépressif (portant un lourd héritage) vont découvrir l’amour. Un sentiment qui leur était jusqu’alors totalement inconnu. Un amour dévorant, mais ô combien nécessaire à leur survie, qui les amènera à fuir leur ancienne existence et découvrir la face sombre de toute passion : le drame de la jalousie.

Debeurme pose un regard sensible sur le mal être des deux amants. Un trait qui ne s’embarrasse pas de fioritures, à l’image de cette mise en page épurée, qui ne contient aucun cadre, aucune structure, aucuns phylactères, comme pour ne pas perturber l’œil du lecteur et ainsi l’amener à l’essentiel, à savoir les personnages et leurs sentiments. Un récit dans lequel la frontière entre la réalité et le rêve est plutôt floue. Lucille se perdant parfois entre ce qu’elle vit et ses rêves obsédants.

lucille05 dans Chroniques BD

Le graphisme de Debeurme (une sorte de « ligne claire excessive ») est légèrement exagéré, torturé, mettant ainsi en exergue la difformité des corps et la psychologie perturbée des personnages. Proche d’un Blanquet, mais en moins trash. Cependant, cet album n’est ni glauque, ni déprimant, Debeurme ne cédant jamais au pathos. Il y a de l’espoir, malgré un final plutôt dramatique. Lucille ayant retrouvé goût à la vie.

« En laissant au lecteur le temps d’appréhender ces personnages, en s’attachant à toutes les complexités de leur deux personnalités, Ludovic Debeurme réussit à nous amener à un troublant sentiment de proximité avec ceux-ci. Le livre refermé, Lucille et Arthur ne seront plus de simples personnages de papier mais bien des êtres qu’il vous semblera connaître. » (Note de l’éditeur)

J’ai rarement vu une telle symbiose entre le fond et la forme. Une œuvre remarquable en tout point, dont il me tarde de lire Renée, le deuxième volet.

img595

LUDOLAND

ILLUSTRATION

4 commentaires à “Lucille – Ludovic Debeurme (Futuropolis, 2006)”


  1. 0 Bruce 20 sept 2012 à 15:32

    Très bon article pour une remarquable BD.
    La bise.

    Répondre

  2. 1 Yvan 20 sept 2012 à 21:15

    Content de voir que tu as aimé. J’adore ce que fait Debeurme et j’adore cette saga !!!

    Répondre

  3. 2 mitchul 20 sept 2012 à 21:21

    merci camarades !
    J’étais passé à côté au moment de sa sortie et ça aurait été bien dommage de ne pas rencontrer cette Lucille.
    Il me tarde de lire la suite !

    Répondre

  4. 3 nantua 29 sept 2012 à 21:17

    Tu m’a donné TRES envie de lire cette bd, tacherai de la trouver rapidement. La bise.

    Dernière publication sur carnet à dessins : Bel été

    Répondre

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía