• Accueil
  • > Chroniques BD
  • > Rapport sur les aveugles – Alberto Breccia & Ernesto Sabato (Vertige Graphic, 1993)


Rapport sur les aveugles – Alberto Breccia & Ernesto Sabato (Vertige Graphic, 1993)

Rapport sur les aveugles - Alberto Breccia & Ernesto Sabato (Vertige Graphic, 1993) dans Chroniques BD couvfr

Breccia est un artiste unique, précieux. Peintre de l’indicible, de l’angoisse diffuse et du malaise ambiant, il est bien le seul à pouvoir s’atteler avec autant de maestria à l’adaptation en images des œuvres littéraires de Poe, Stoker, Lovecraft ou présentement, Ernesto Sabato.

Rapport sur les aveugles nous conte la descente aux enfers de Fernando Vidal Olmos, un homme obsédé par les aveugles et persuadé que ces derniers sont tous membres d’une société secrète qui, réunie dans les profondeurs de la terre, dirige les destinées du monde. Son enquête sur les traces de ces aveugles va insidieusement l’amener dans les tréfonds de la folie…

 page02h dans Chroniques BD

Comme le précise très justement Carlos Sampayo en préface, Breccia – avec cette adaptation – ajoute de l’obscurité à un monde de ténèbres. « Son travail n’a pas la violence d’une protestation, c’est une patiente vivisection des sensations et sentiments personnels face à la lecture et peut-être a-t-il démarré sur la nécessité de pallier l’horreur qu’elle suscite. [...] Alberto Breccia, en adaptant des textes littéraires qui ont pour sujet l’aliénation, a choisi une zone de la sensibilité humaine qui, pour extrême qu’elle puisse être, n’en est pas moins possible. »

Tel un Matisse en négatif, Breccia découpe, déchire plutôt, des formes de différentes tonalités de gris pour les superposer, et ainsi créer des figures pour le moins inquiétantes. Ses personnages sont déformés, défigurés, torturés autant par leurs démons intérieurs que par le trait excessif de Breccia lui-même. Le noir est ici plus que jamais l’élément central de ses planches.

 rapportsurlesaveugles02

Chaque case, chaque dessin doit être minutieusement scruté pour que les formes et les forces en présence puissent se dévoiler et prendre sens. Tout comme nous devons le faire lorsque nous regardons à travers le brouillard. Plongés en plein rêve éveillé, les formes s’évanouissent dès que nous focalisons sur elles.

Lire un album de Breccia n’est jamais sans conséquences, et ce Rapport sur les aveugles ne fait pas exception. Une longue descente dans les replis obscurs de l’âme humaine, nous obligeant à faire preuve tout à la fois de vigilance et de laisser-aller. Des images féroces, corroborant l’idée que l’horreur peut parfois atteindre le sublime.

rapportsurlesaveugles04

Alberto-Breccia.net

0 commentaire à “Rapport sur les aveugles – Alberto Breccia & Ernesto Sabato (Vertige Graphic, 1993)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire