Un américain en balade – Craig Thompson (Casterman, 2005)

uaeb

Après son voyage initiatique raconté dans Blankets, Craig Thompson s’ouvre à d’autres horizons avec cet ‘Américain en balade’. Un carnet de voyage dans lequel il nous raconte son périple de deux mois en Europe (France, Espagne, Suisse) et au Maroc. Ses dessins d’observations faits sur le vif (ou de mémoire, mais pas d’après photos) n’en sont pas moins introspectifs. ThomPson se met en scène et se laisse aller à des confessions sur ses sentiments envers son ex-petite amie, ses angoisses liées au décalage culturel vécu au Maroc, son ras-le-bol des séances de dédicaces et d’interviews à répétition, ses douleurs articulaires et ses maladies chroniques.  Ses moments de bonheur aussi, partagés avec ses amis dessinateurs (on trouvera des inserts de Blutch, Trondheim, Berberian et Burns), ou la belle Hillevi…

Son trait sensible, tout en arabesques, fait des merveilles. Et bien que ses dessins soient réalisés ‘in situ’, il s’y dégage la même virtuosité que dans ses planches d’albums plus structurés, réalisés sur sa table de travail. Malgré une narration plutôt décousue (une succession d’événements de diverses natures racontés avec la même intensité émotionnelle), c ’est un réel plaisir de retrouver ce dessin noir et blanc vif et précis, en particulier ses paysages sauvages (le désert, la montagne, etc.) ou urbains (il retranscrit superbement son admiration pour les œuvres de Gaudi). Ce sens aigu de la mise en page, qui en dit long sans un seul mot.

 Un américain en balade - Craig Thompson (Casterman, 2005) dans Chroniques BD unamericainenbalade3

Durant ce voyage, Thompson fut inspiré par les arbres et les chats. Il préfère parfois prendre du temps à représenter un félin des bas quartiers de la Médina que d’affronter la foule des touristes et autres faux-guides. Beaucoup de portraits – des plus humoristiques aux plus réalistes – jalonnent ce carnet. Ce qui corrobore cette impression dominante, à savoir que Thompson n’est pas un aventurier dans l’âme. Bien qu’il apprécie faire de nouvelles rencontres, il préfère être accompagné de ses amis. Il le dit lui-même : « Je suis un mauvais voyageur, qui ne cherche que paix et confort – et peut-être une compagnie… »

Ce carnet de voyage – qui semble être au départ une contrainte : projet qu’il ne pensait pas pouvoir aboutir, son éditeur lui imposant un délai de publication (et un nombre de page limité à 222, qui nous laisse sur notre faim !) – s’est vite transformé en un récit de l’intime. Thompson excelle dans l’art de la mise en scène (à distance ?) de ses ressentiments, l’un des meilleurs dans le genre…

craig2i dans Chroniques BD

Doot Doot Garden Blog

0 commentaire à “Un américain en balade – Craig Thompson (Casterman, 2005)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía