L’histoire du corbac aux baskets – Fred (Dargaud, 1993)

L'histoire du corbac aux baskets - Fred (Dargaud, 1993) dans Chroniques BD histoireducorbacauxbask

Lorsque Fred convoque la Fontaine, Kafka et Freud dans une même histoire, cela donne le Corbac aux baskets, l’un de ses nombreux chefs-d’œuvre. Le corbeau n’est pas ici affublé de son traditionnel fromage, mais d’une paire de baskets. Doit-on en déduire qu’Armand sent des pieds ? En tout cas, selon son médecin, il sent le renard ! Un comble…

Tout comme Grégoire dans la Métamorphose, Armand se réveil un matin transformé en animal. En l’occurrence en corbeau, un volatile nuisible. De même que Kafka, Fred utilise la transformation anthropomorphique comme parabole symbolique, lui permettant de traiter de la différence. Une manière de dénoncer par l’absurde les discriminations et préjugés qui régissent encore et toujours les relations humaines.

Freud et la psychanalyse sont ici représentés par le docteur Verle Corbo, attifé d’un entonnoir sur la tête et d’un énorme stylo qui consomme du sept litre d’encre à l’heure. Car comme il le précise : « Entonnoir et gros stylo sont les deux mamelles du psychiatre ! ». Bien que psychiatre, Verle Corbo use du décorum et des méthodes propres à la psychanalyse (qui en prend ici pour son grade) : le bureau, le divan, la consultation payante comme principe thérapeutique, la prise de conscience, la libération de la parole, les jeux de mots, l’interprétation des rêves…

Fred est un électron libre dans le monde de la bande dessinée. Il ne semble avoir aucunes limites à ses délires narratifs et graphiques, jouant comme personne des codes plutôt rigides de la narration séquentielle. Entre rêve, réalité, hallucination ou allégorie, son histoire ne semble avoir ni queue ni tête, sans aucune logique spatiale ou temporelle. Pourtant, si on se laisse emporter par ses magnifiques planches colorées, par ce trait incisif et impérissable, sans chercher à rationaliser, tout devient cohérent. Cette folle histoire est lourde de sens.

C’est après un mois d’analyse, durant laquelle il raconte ses mésaventures (ses délires ?) qu’Armand guéri de son problème de mutation, qui serait survenu suite à l’explosion de la friteuse de Tchernobyl (?!)… S’il retrouve son physique d’origine après une bonne douche, ses difficultés d’intégration ne sont pas résolus pour autant. C’est la morale de cette histoire : qui est le plus discriminant ? Ce qu’on est réellement (un corbeau) ou ce qu’on donne à paraître (les baskets) ?  Le regard des autres ou son propre regard sur soi-même ?

histoireducorbac02 dans Chroniques BD

Une lecture k.bd

0 commentaire à “L’histoire du corbac aux baskets – Fred (Dargaud, 1993)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía