Histoires Ordinaires – Binet (Fluide Glacial, 1979)

Histoires Ordinaires - Binet (Fluide Glacial, 1979) dans Chroniques BD bidochon0047830

Il est des œuvres qui marquent à vie. Se faire offrir cet album de Binet quand on est à un âge où son univers bédéphilique se limite à Tintin, Gaston et Pif gadget, ça laisse des traces… L’ami qui m’a fait ce présent m’annonçait à cette occasion que j’allais découvrir autre chose que ce que j’avais pu lire jusqu’alors… La découverte du monde adulte se fait par plusieurs étapes successives. Il est clair que je venais d’en franchir une…

Comment ne pas être interpellé, intrigué par ces histoires d’inceste, de sexualité, de libération de la femme, de problème de couple, d’homosexualité, de conflit de voisinage… Bref des préoccupations d’adultes, aux antipodes de celles qui étaient les miennes alors (j’avais douze ans à peine)… Histoires Ordinaires est paru à une époque où les institutions sociales étaient bousculés : le travail, la famille, la justice, les bonnes mœurs… Tous ce que cette jeunesse de Mai à voulu (et contribué parfois) à changer : les droits des femmes et des enfants, la parité homme-femme, le droit de vivre autrement…

bin2 dans Chroniques BD

Dans ce troisième album (après Kador et Poupon la Peste), recueil d’histoires pré-publiées dans Fluide Glacial, Binet possède déjà toute sa maitrise graphique, s’appuyant sur ces formes arrondies mais très expressives, qui rendent parfaitement la laideur, voire la monstruosité, de ses personnages. Une laideur physique et intérieure qui n’en demeure pas moins humaine. Car Binet est un observateur imparable des comportements de ses contemporains, dans ce qu’ils ont de moins flatteurs.

Cette absence de décors (dont il s’amuse dans le premier album des Bidochons) permet à notre œil de ne pas se distraire et d’aller à l’essentiel : les personnages et les dialogues. Une sorte de théâtre en bd où le lieu est à chaque fois unique et les plans souvent fixes (tout se joue au niveau du dynamisme des attitudes et des mouvements). La séquence est temporelle plutôt que spatiale.

bin3

L’histoire de « Bertrand (ou les absents ont toujours tort) » nous rappelle que l’égalité de la justice est une belle utopie. « Adèle ou : on m’a pas bien expliqué » démontre que la libération de la femme n’est pas encore gagnée.  « Marthe et Richard ou : jamais seuls avec HLM » est en fait la première mouture des Bidochons. La « beaufitude » et les problèmes relationnels sont déjà bien présents. Un coté salace en plus… L’histoire de Carole apporte une réponse à la question : « qu’est-ce qu’on peut faire quand on est une petite fille et qu’on s’emmerde le mercredi » ? « GetM », jolie jeu de lettres pour signifier les initiales des deux personnages (Georges ? et Michel) et ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre… « Vieux fou vieux con » est un petit bijou. Les protagonistes de cette histoire de voisinage ne sont pas les personnes, mais leur maison, qui dialoguent entre elles.  Le jeu des ombres est remarquable. « Jojo » raconte une rencontre organisée par petite annonce, où les rapports hommes-femmes sont inversés.  La dernière histoire : « Guignol et Kirsch » nous rappelle qu’il n’est pas simple d’éduquer nos chères têtes blondes, sans parfois pêter un plomb… Ces histoires furent écrites dans les années 70 mais, (mal)heureusement pour nous, elles demeurent d’une modernité folle.

bin1

Lire les albums de Binet n’est pas sans conséquence pour notre amour-propre car on en prend à chaque fois pour notre grade. Il bouscule les parties basses de nos instincts. Surtout avec ces « Histoires Ordinaires », qu’il aurait aussi bien pu intituler « Contes Cruels ». Mais avec le temps (du Kador à Poupon la peste, en passant par M le Ministre, sans oublier les Bidochons), Binet semble faire preuve de plus de compassion avec l’espèce humaine, de moins de cruauté. Alors qu’on ne le mérite pas !

bin5

Binet sur bedetheque

4 commentaires à “Histoires Ordinaires – Binet (Fluide Glacial, 1979)”


  1. 0 Soluto 7 oct 2010 à 10:19

    « Haut de gamme », l’un des derniers opus, comme vous le savez sans doute, est un chef-d’œuvre… Il a bien fallu que je l’achète! les gens me regardaient de plus en plus curieusement dans ma librairie favorite. C’est douloureux de contenir son rire quand il est irrépressible… Je l’ai terminé tranquillement chez moi… Et j’ai bien fait! on est bien plus à l’aise pour se laisser épater par chaque vignette!
    Quant à votre article sur les impressionnistes à Rouen, il est fameux et vaut mieux que ce que l’on a dit parfois sur cette manifestation…
    Bien à vous…

    Répondre

  2. 1 mitchul 7 oct 2010 à 10:29

    Je l’ai eu aussi entre les main et il risque en effet de finir entre les autres albums de Binet de ma bibliothèque.

    Merci pour l’article sur les impressionnistes ! En tant que rouennais amateur d’art, je ne pouvais pas louper ça. C’était une superbe expo, malheureusement comme toujours avec ce genre de manifestation, c’était à chaque fois bourré de monde. Pas vraiment de bonnes conditions pour apprécier les oeuvres… M’enfin ne boudons pas notre plaisir…

    Répondre

  3. 2 nantua 12 oct 2010 à 11:34

    Cher monsieur,

    Il m’arrive parfois de passer par votre blog , et je vois que de jours en jours votre curiosité ne se tarit pas. J’en suis content pour vous, et pour moi. Je suis absolument d’accord avec le post précédent. Votre article sur les impressionnistes est fameux et présente, en peu de mots, une analyse parfaitement synthétique de cette exposition. Pour ma part, le Monet que vous présentez ( vue de Rouen ) ainsi que les salles consacrées aux mousquetaire rouennais auront été de vraies révélations.Un choc parfois. malgré la foule, l’art m’a emporté et c’est bien là son rôle.
    Bien à vous
    Votre dévoué

    Dernière publication sur carnet à dessins : Don't give up

    Répondre

  4. 3 mitchul 12 oct 2010 à 11:43

    Merci pour ce commentaire mon ami ! C’est le but de ce blog que de partager avec vous tous ce que j’ai pu apprécier, comme cette superbe exposition !

    Répondre

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía