• Accueil
  • > Chroniques BD
  • > Qu’est-ce qu’on mange ? – Le collectif Onapratut (recueil numéro 8, 2009)


Qu’est-ce qu’on mange ? – Le collectif Onapratut (recueil numéro 8, 2009)

questcequonmange.jpg

« BD numérique ou BD traditionnelle » ? Face au débat amené par la commercialisation d’albums sur support de type iPad, ainsi que l’engouement de certaines maisons d’édition pour ce nouveau moyen de diffusion, mon avis est très clair : une bande dessinée est un objet fait de papier, d’encres, et parfois de carton. Je n’ai rien contre l’outil numérique. Ni dans la conception d’une bande dessinée (excepté pour les couleurs, affreuses), ni dans sa diffusion (les « blogs BD » et autres sites spécialisés sont souvent bien foutu. Voir par exemple l’excellent grandpapier).

Internet permet à de nombreux auteurs de diffuser leurs oeuvres. C’est une très bonne chose. Mais en tant que lecteur passionné, une bande dessinée est quelque chose de physique, de palpable.  Rien de remplace ce plaisir de tenir un album, contempler la couverture, le feuilleter, le sentir… « Le papier coupe encore »… Lire sur un écran n’est en rien comparable à la lecture sur papier. Et que dire de la notion de bibliothèque virtuelle ? Rien que le nom est une abération (un peu réac ? J’assume). Je n’ai rien contre l’informatique comme outil de création ou de diffusion, mais j’en éprouve une aversion totale comme mode de lecture.

J’apprécie donc l’initiative d’une maison d’édition comme Onapratut, qui répond à sa manière à cette question. Ils produisent des livres de bédessinateurs issus de la blogosphère. Ils diffusent donc sur papier des planches qui l’étaient à l’origine sur écran. Comme quoi, il y a de l’envie de papier chez les auteurs-bloggeurs. Et chez les lecteurs ! (on appelle ça de l’offre et de la demande, je crois). Onapratut est maintenant connu grâce à son album de Vidberg et Nemo7 : Le blog. Le ton est donné. Ils utilisent le vivier internet pour repérer et diffuser des auteurs certes inconnus, mais possédant d’indéniables qualités (pas tous, je vous l’accorde…).

Comme les précédents, ce huitième receuil se situe entre le fanzine (par sa fréquence régulière), la revue d’une maison d’édition (faisant la promotion de ses auteurs) et un ouvrage collectif (autour d’un thème précis). On en connais d’ailleurs certains : Soulcié (qui signe la couverture), Samos ou Pochep (son Pizza Vite est graphiquement génial !), qu’on a déjà croisé au sein du Psikopat ou de l’Echo. Un collectif varié, alternant entre différent style : humoristique « mal dessiné » ou réalisme, en passant par l’expressionnisme d’un Bédéneau (un croisement improbable entre Foerster et Spawn) ou le minimalisme l’Alejandro Milà. Comme toujours, on retiendra certains auteurs plutôt que d’autres. Certains dont on sent un potentiel important, qu’on ne s’étonnera pas de revoir un de ces quatre…

onap8extrait.gif

Le Club des Finq par Filak et Paul.

Site Officiel

La Lettre Ouverte

7 commentaires à “Qu’est-ce qu’on mange ? – Le collectif Onapratut (recueil numéro 8, 2009)”


  1. 0 nantua 21 juin 2010 à 12:15

    Je suis d’accord avec toi : la bd , c’est du papier, des odeurs, du toucher. Y’a qu’à feuilleter les vieux albums de Tintin, à l’époque où Casterman ne faisait pas de concessions sur la qualité, pour s’en convaincre. D’ailleurs, la finalité de nombre de blogs est de se faire connaitre et d’aboutir à une édition papier. cela dit Internet est un terrain d’expérimentations visuelles et je te recommande , sur ce point , le site de Scott mac cloud , où il y a des choses très intéressantes :
    http://www.scottmccloud.com/1-webcomics/index.html

    Dernière publication sur carnet à dessins : Bel été

    Répondre

  2. 1 mitchul 21 juin 2010 à 18:25

    C’est clair qu’on trouve heureusement de très bon blog BD qui relèvent d’une créativité folle. Celui de Mc Cloud est en effet très réussi. Merci l’ami !

    Répondre

  3. 2 lantredejekyll 23 juin 2010 à 11:25

    Salut!
    C’est vrai que des bons blogs de BD, il y en a un paquet! (de quoi te faire te poser tout un tas de questions existentielles en tant que dessinateur!…)
    Mais malgré les nombreuses qualités de ces blogs j’ai bien souvent du mal à m’y plonger car lire sur un écran est pour moi assez désagréable! Pour ça, je ne peux qu’adhérer à une édition papier de BD venues du net! Au fait, quand est ce que tu fais la même chose pour tes articles? une édition papier de « me, myself & I » ça le ferait, non?
    Bon, je suis mal réveillé et je dis n’imp’… je te laisse.
    Jekyll (staying alive!)

    Répondre

  4. 3 mitchul 23 juin 2010 à 11:54

    Salut Jek !
    C’est pas une mauvaise idée ça. Lancer un fanzine Me Myself and I… En comptant la famille, les amis et les potes bloggueurs, je devrais monter à 20 exemplaires…Un peu plus si je harcèle quelques libraires ! :)
    Si jamais vous lancez un fanzine avec votre asso, et que vous cherchez des textes… ;)

    Répondre

  5. 4 lantredejekyll 24 juin 2010 à 11:17

    Je prends note! :)

    Répondre

  6. 5 Ulike Team 1 juil 2010 à 16:12

    Bonjour,

    Votre blog a été soumis sur notre site ulike.net par un de nos utilisateurs.
    Nous avons regardé votre blog et nous souhaiterions vous proposer de rejoindre notre réseau de blogs partenaires.
    Si vous êtes intéressé vous pouvez l’inscrire sur http://fr.ulike.net/top-blog ou nous écrire à news[at]ulike[dot]net.

    La uliketeam, qui est heureuse d’avoir découvert votre blog.

    Répondre

  1. 1 Bandes dessinées – Aurélien Bédéneau Pingback dans 19 fév 2013 à 17:40

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía