TOPOR Roi malgré lui – Alberto & Gianmaria Giorgi (éditions Nuages, 2009)

9788886178976.jpg

Encore du Topor. Je vous entend d’ici : « tu ne serais pas un peu obsédé par cet artiste ? » Je le crois en effet. Et aux vues des difficultés pour trouver un ouvrage de ses dessins et peintures, je ne vais pas bouder mon plaisir quand sort récemment ce livre d’Alberto et Gianmaria Giorgi, galeristes et grands amis de Topor, édité chez Nuages, une maison milanaise.

 97888861789764.jpg

Topor roi malgré lui nous propose une monographie (en italien et français) comprenant une courte interview de Topor par son ami Sternberg. En voici un intéressant extrait :

S. Tu déchires beaucoup de dessins ? 

T. Oui, beaucoup. Mais j’aime le dessin. On pense généralement que le dessin est bon s’il est impeccable, s’il est bien exécuté, comme si dessiner bien n’était, au fond, qu’une façon de dessiner comme les autres… Pour moi, dans le dessin il n’y a pas de codes comme en littérature où il existe des règles extrêmement compliquées : la syntaxe, l’orthographe. Dans le dessin tu décides de ta propre codification. [...] Les gens ont pris l’habitude de décider à votre place ce qui est quelque chose et ce qui n’est rien, or, c’est toi qui choisis ce que tu désires faire…

97888861789761.jpg 

S. Comment juges-tu l’évolution de ton dessin ? 

T. Je peux être plus libre. Je dois me libérer du dessin qui plaît parce qu’il donne l’idée qu’il a été très travaillé. C’est vraiment ce dont je dois me débarrasser, le travail. Le travail inutile…Pour parvenir à faire comme les grands dessinateurs. Tu connais les dessins de Rembrandt ? Tout y est. Je me sens encore loin de la perfection. J’ai beaucoup de travail devant moi. 

S. Quel est pour toi le dessinateur le plus libre ? 

T. Rembrandt, Goya, ils ne sont pas nombreux. Ensor disait quelque chose de formidable :  »Je hais la ligne exacte qui est toujours stupide. » Je n’aime pas la ligne exacte, j’aime la ligne sensible. La mienne, à mon avis, n’est pas encore assez sensible. 

978888617897631.jpg 

La deuxième partie de l’ouvrage comprend des dessins et peintures de diverses époques (de 1970 à 1991) et la troisième regroupe ses dessins fait à la bombe, technique qu’il exploita durant les années 80. Des reproductions de grandes qualités, avec de très belles couleurs, tirées de l’importante collection italienne d’Alberto Giorgi . Un panorama sélectif qui nous permet d’apprécier pleinement toutes les richesses de son art. La qualité de son trait inimitable et souvent copier (à base de hachures faites au crayon ou à la plume), de ses couleurs à la pastel et aux crayons (ses dessins donnent l’impression d’être (mal) coloriés par un enfant). Son rapport particulier au corps humain. Tels des images d’Epinal, ses dessins nous en disent beaucoup sur nous même, nos obsessions, nos angoisses… Un génie ce type !

97888861789762.jpg

http://toporetmoi.over-blog.com/

0 commentaire à “TOPOR Roi malgré lui – Alberto & Gianmaria Giorgi (éditions Nuages, 2009)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía