ARAUCARIA – Edmond Baudoin (l’Association, 2004)

 9782844141583.jpg

Le carnet de voyage doit être un superbe exercice pour les dessinateurs. Il leur permet de garder une trace particulière de leur périple, tout en s’imposant une pratique journalière. Une sorte de « plaisir forcé ». Du moins, c’est ce que me dit l’ami Vidocq, qui est amateur du genre (http://nantua.unblog.fr/)… Une manière créative et très personnelle de rendre compte de ses découvertes,  ses rencontres…

Loustal ou Lamazou sont passés maitres. Baudoin également. Son Araucaria nous le démontre parfaitement. En 2003, il fut invité un mois au Chili par l’Institut Culturel Franco-Chilien, dans le cadre de la manifestation Livres en Fête. Entre croquis aux pinceaux et encre de chine, ou dessins au feutre pointe fine, il nous décrit de belle manière, avec son trait vif et subtil, les paysages découvert, les personnes rencontrées.

 essaiba.png

Une photographie est par définition un instantané, alors qu’un dessin demande du temps à réaliser. Le dessinateur doit observer plus longuement les sujets qu’il retranscrit, et cela se ressent. A mon sens, l’émotion dégagée y est plus subjective, donc plus intense.

Entre ses dessins en noir et blanc, tels des balises, Baudoin incère parcimonieusement des coupures de journaux, des titres de transport, des tickets de musées… Le tout entrecoupé de textes écrits sur le vif, nous racontant son immersion dans la vie chilienne. Araucaria est un remarquable ouvrage qui me donne envie de m’intéresser d’avantage à ce genre de narration par l’image. Un vrai plaisir de lecture pour voyageurs immobiles…

essaibaud.png

2 commentaires à “ARAUCARIA – Edmond Baudoin (l’Association, 2004)”


  1. 0 nantua 7 oct 2009 à 20:15

    Ouaip, ce petit livre est magnifique. ce qui m’étonnera toujours, c’est cette capacité qu’ont les grands créateurs comme lui, Moebius, Crumb, Juillard a titillé le crayon dès que l’occasion se présente, comme s’il était un prolongement vital d’eux mêmes, ce qu’il est d’ailleurs sans doute.Cela demande une grande discipline – ce que personnellement je n’ai pas – et un  » je dois dessiner  » qui ronronne dans la tête quotidiennement. J’en suis loin aussi !C’est cool en tout cas que tu ais apprécié ce bouquin !

    Dernière publication sur carnet à dessins : la nuit je mens

    Répondre

  2. 1 mitchul 7 oct 2009 à 20:52

    Oui ce bouquin est superbe, et je comprend ta modestie. Loin de moi l’idée de te mettre mal à l’aise et te comparer à ces monstres du genre. C’est juste pour montrer que même à un niveau amateur, on peut se confronter admirablement à cette pratique. Chose que je t’envie mon ami…

    Répondre

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 0 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía