MAUVAIS REVES – Imagex (Artefact, 1983)

 

couvmrim1.png 

La bande dessinée peut avoir des vertus thérapeutiques pour ceux qui la pratique. Comme tout Art, la bande dessinée est un moyen d’expression privilégié qui peut servir de défouloir, d’exutoire et apporter du mieux être (mais je suppose aussi beaucoup de souffrance lors de la réalisation) à celui ou celle qui produit une oeuvre. De là à dire que tous les artistes (donc les auteurs de BD) sont de gros névrosés, ou carrément de vrais malades mentaux, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas. Ils ne le sont pas plus que ceux qui admirent leurs oeuvres.

Par contre, quand je lis ce Mauvais Rêves d’Imagex, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a été écrit et réalisé par quelqu’un de plutôt perturbé. Cet album a dû être une véritable catharsis, tant l’auteur y exprime des angoisses profondes, infantiles (plus encore que Burns et son Black Hole)Mauvais Rêves où la bande dessinée à visées thérapeutiques… 

 planchemrimagex.png

Edité chez Artefact (ancienne maison de bonne facture au catalogue underground : Shelton, Crumb, Volny, Schlingo…), Mauvais Rêves nous présente sept récits (dont certains furent publiés dans la revue Viper), racontés chacun du point de vue d’un enfant victime, qui subit les événements.

La première histoire se passe dans un hôpital psychiatrique. Julien (dans La vie débile) entend la voix de sa grande sœur, qui l’incite à faire ce qu’elle veut. Et cela se termine mal, mais pour un des deux seulement… La deuxième (Le vélo) nous raconte une histoire de vol de vélo qui ne dérange pas tant que ça la victime. La troisième (Dans les tours) où des enfants apprennent à leur dépend que la gourmandise est un vilain défaut. La quatrième (Grand père est mort) nous parle d’enfants battus, d’inceste… La cinquième (Papa Goldorak), où un enfant croit être sauvé par Goldorak, qui est en fait un braqueur déguisé. La sixième (Le cri) nous parle d’un enfant séquestré dans un placard par ses parents qui se promet que la prochaine fois, il criera ! Et la dernière (Mauvais rêves), l’histoire d’un gamin persuadé que ses parents sont des extra-terrestres… Entre cas cliniques et situations fantastiques, ce recueil peut paraître sordide ou glauque. Heureusement, il contient d’une bonne dose humour noir. 

En quoi cet album est bon ? Par le fait que tout les éléments qui le composent (histoires, dialogues, graphisme, couleurs, mises en pages, etc.) se complètent parfaitement autour de la thématique centrale. Imagex possède un trait « amateur » très dynamique et pas vraiment académique. Il utilise la bichromie, dont le contraste chaud-froid (rouge-bleu) est dominant. Ces ambiances bleu-nuit sont remarquables. Il joue beaucoup avec les effets de trame.

mrimag.png

Il n’y a quasiment aucune info de dispo sur Imagex, si ce n’est ce texte de Philippe Annocque : Et à propos de rêves, ou plutôt de cauchemars, le mot de la fin ce sera pour Imagex. Imagex, je n’ai jamais su si c’était un homme ou une femme qui signait comme ça ; j’ai souvent pensé que c’était une femme. Dans quelques numéros d’ (A suivre) (qui pour le coup ne se suivaient pas), il y a une histoire étrange (achevée ? je ne m’en souviens pas), Colonie de vacances racontée par une petite fille, dans son journal intime plein de fautes. La colonie est au bord de la mer. Il y a deux garçons de son âge avec elle. Les autres enfants, les monos, tout le monde a disparu. Disparu il y a tellement longtemps que les enfants depuis le temps auraient dû grandir. Au lieu de grandir, une queue leur pousse, et ils apprennent à voler. Sauf un des garçons, mais lui il peut faire tomber les avions de guerre qui passent dans le ciel.Je sais qu’Imagex a publié sous ce nom un autre album, Mauvais rêves, chez Artefact (je le sais parce que je l’ai). Mais je ne sais rien de plus.  

Imagex n’aurait à priori sorti que ces deux albums (Mauvais Rêves et Colonie de Vacanse)…

gardemrima.png

21 commentaires à “MAUVAIS REVES – Imagex (Artefact, 1983)”


  1. 0 SWAMPS 10 juil 2009 à 13:38

    JE SUIS PASSE CHEZ TOI CE MIDI, SYMPA TA DeDICASSE DE CABU ! BRAVO L’AMI !

    Répondre

  2. 1 mitchul 11 juil 2009 à 19:54

    merci pour la visite mon ami ! Et ton blog prend une belle forme… A bientôt sur la blogosphère !

    Répondre

  3. 2 PhA 31 juil 2009 à 12:19

    Le mystère reste entier…

    Répondre

  4. 3 Thierry 5 nov 2009 à 20:16

    Bein, Imagex, c’est Daniel Hochard… Un mec, donc…
    je l’ai connu à l’époque… Perdu de vue depuis…
    Mais chuis sur sa trace !

    Répondre

  5. 4 mitchul 6 nov 2009 à 0:27

    Merci pour ces précisions Thierry ! Le mystère Imagex s’éclaircit un peu…

    Répondre

  6. 5 Amenophis 27 fév 2011 à 11:31

    Woah!

    Merci pour cette page.

    Je me rappele de colonies de vacances, c’etait super poignant et cru, beau par son desespoir et la naration innocente de l’enfant. C’a m’a marque a l’epoque. J’en ai voulu a Imagex de n’avoir jamais recolle les 3 morceaux publies dans une oeuvre complete. Quelle que soit ce qu’il aurrait fait a ces enfants, je l’aurrais accepte plutot que d’etre abandonne sans un fin mot. A suivre…? A t’il fait d’autres planches qu’il n’a pas voulu publier car trops derangeantes??? Est-il devenu fou ou guerri de ses demons interieurs?

    Répondre

  7. 6 mitchul 27 fév 2011 à 12:18

    J’ai retrouvé la trace d’Imagex dans la revue Viper. Une revue plutôt marginale dans laquelle Imagex dessinais quelques histoires courtes, pour la plupart jamais édités en album (excepté certaines compilées dans Mauvais Rêves), ainsi que quelques illustrations. Il est également crédité à la conception de la maquette du journal. Bref, pour retrouver certaines histoires inédites en album d’Imagex, il faut chiner ces anciens numéro de Viper… http://www.bedetheque.com/revue-Viper.html
    Quant à sa santé mentale, je ne sais pas où il en est actuellement :)

    Répondre

  8. 7 Hochard 21 mai 2011 à 16:13

    Hé!
    Vous êtes bien gentils les mecs mais…
    Je suis pas une nana.
    Et d’une.
    Et je suis pas plus fondu que vous et la plupart de mes contemporains.
    Et de deux.
    Vous pouvez toujours en toucher 2 mots à Elodie Hochard que j’ai conçue en même temps que les histoires de l’album. Ce qui vient de leur faire 30 ans.
    Autant dire une autre vie (l’album pas ma fille).
    Trêve de plaisanterie, pour m’expliquer je dirai que je faisais de l’animation et des garderies à l’époque, j’étais assez proche des gosses et en même temps j’étais horrifié de lire des faits divers tous plus horribles les uns que les autres.
    J’avais envie de donné une voix à ces gamins qui en étaient privés (définitivement pour certains) et de livrer de la façon la plus crue possibles leur calvaire réel ou intérieur.
    Après, dans « Colonies de vacanses », je suis sorti des histoires glauques tout en conservant ce ton un peu spleen dans lequel j’étais à l’aise. Je serais bien parti pour une saga avec mes persos sur leur plage mais « A suivre » n’a pas donné suite et j’ai réalisé que j’avais pas le niveau pour poursuivre cette carrière.
    La suite m’a donné raison quand on voit le travail de génie des Larcenet Trondheim et autres Sattouf.
    Alors j’ai fait du jeu vidéo pendant 10 ans et depuis je suis designer textile. Vos enfants portent peut-être du Imagex sans le savoir et vous aussi sur vos slip Dim.
    Et si vous voulez voir mes premiers pas en créa de fontes vous allez sur Dafont.com et vous cherchez Imagex.
    Voilà. J’aurai toujours un petit regret de pas avoir pu continuer à raconter des histoires, çà, c’était vraiment fun. Mais, bon, j’ai trouvé d’autres terrains ou m’éclater, so…
    En tous cas merci à toi Mitchul, c’était vraiment cool de lire ta chronique.

    Imagex

    Répondre

    • 8 Bertrand 29 déc 2012 à 22:23

      Salut Imagex,
      J’ai aussi adoré Colonie de vaceanse et Mauvais rêves, je les ai achetés l’un puis l’autre en 88 je crois, années lycée, sur les conseils d’un ami qui faisait des études de dessin. C’est une époque où j’étais fan de Richard Corben et je collectionnais tout ce que je trouvais de lui. Il y a du Corben dans Imagex, et sans doute du Burns aussi. Je ne suis pas du tout d’accord avec vos conclusions sur votre niveau (…j’avais pas le niveau pour poursuivre cette carrière…). Pour moi, votre oeuvre marque une étape importante dans la bande dessinée, le dessin, la narration, l’ambiance, l’ensemble est totalement cohérent et fonctionne admirablement bien. Ce n’est pas un hasard si vos lecteurs peuvent vous soupçonner d’être vous-même « dérangé » car il y a une grande maitrise de l’ambiance. Même graphiquement, le traitement en bichromie et l’utilisation de trames, les paysages de plage au pinceau et à l’encre sont superbes. Je m’en suis inspiré à l’époque pour mes propres dessins… J’adorerais avoir un slip Imagex (mais j’aimerais encore plus un nouvel album ;-)

      Répondre

    • 9 Dom-dom 29 août 2017 à 8:22

      Ah Daniel, tu n’es pas mort !
      Signé thé psychédélique Dom-dom.

      Répondre

  9. 10 mitchul 22 mai 2011 à 13:43

    De rien Imagex ! Je te remercie en retour de lever ce voile de mystère qui planait sur toi et tes créations. C’est dommage en effet que tu n’aies pu continuer à raconter ces histoires. En tout cas, je ne serai pas aussi dur avec toi quand tu dis que tu n’avais pas le niveau pour poursuivre cette carrière… Mais ça n’est que mon ressenti.
    Bonne route à toi.

    Répondre

  10. 11 PhA 25 mai 2011 à 7:13

    @ Imagex : J’espère que vous n’êtes pas vexé que j’aie pu vous prendre pour une femme (je sais bien que non, bien sûr) ; c’est sans doute que j’avais trouvé dans votre travail une belle et singulière sensibilité. Les imperfections même, ce que vous avez pu prendre pour vos faiblesses, y participaient. Pour que nous nous en souvenions si bien si longtemps après (moi j’étais tout gamin), c’est vraiment qu’il y avait quelque chose. Dommage pour (A suivre). J’ai quand même lu quelques bons trucs dans ma vie, pas qu’en BD, et vos deux titres en font définitivement partie.

    Répondre

  11. 12 Amenophis 17 juil 2012 à 10:53

    Imagex a repondu a ce blog?! Wow!

    Je dois dire que colonies de vacances m’a beaucoup marqué quand je l’ai lu dans a suivre. J’ai meme recemment pu acheter une copie de la version imprimée. C’est dire si je ne l’ai pas oublié.

    J’aurrais vraiment aimé avoir une histoire complete… Mais les 3 morceaux parcélaires qui ont étés publiés vont avec le naratif enfantin, et le style heurté et sauvage du dessin.

    Imagex, tu as des fans, meme si ta production fut interrompue trop tot.

    Répondre

  12. 13 Ludo 29 mar 2013 à 11:10

    Un autre article sur Mauvais rêves est paru sur le site de bd alternative Du9, enfin un autre zoom sur l’oeuvre d’Imagex après la porte que vous avez ouverte !

    http://www.du9.org/chronique/mauvais-reves/

    Bon, maintenant il faut parler de Colonie de vacanses.

    Répondre

  13. 14 mitchul 29 mar 2013 à 12:15

    Merci pour l’info ludo !

    Colonie de vacanses, oui ! dès que je le dénicherai !

    Répondre

  14. 15 Ludo 29 mar 2013 à 16:54

    On le trouve pour 1,52€ sur amazon ! Et je crois même qu’on peut encore le commander chez son librairie pour le même prix (c’est le vieux fond futuro encore diffusé par Gallimard).

    http://www.amazon.fr/Colonie-vacances-num%C3%A9ro-33-Imagex/dp/2737654823/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1364572445&sr=8-1

    Répondre

  15. 16 mitchul 29 mar 2013 à 17:05

    Dans la superbe collection X en plus ! Je ne manquerai pas de me le procurer…

    Répondre

  16. 17 Mael R. 14 oct 2013 à 21:09

    Bonjour,

    Puisque nous sommes quelques amateurs d’Imagex et qu’on a déjà signalé mon premier article ici… Voici un nouvel article, sur « Colonie de vacanses » cette fois.

    http://www.du9.org/chronique/colonie-de-vacanse/

    Cordialement,

    M. Rannou

    Répondre

  17. 18 mitchul 15 oct 2013 à 10:22

    Merci Mael, je trouve très bien en effet de continuer de parler d’Imagex, même s’il n’a que peu produit…
    Très bonne analyse de ce « Colonie de vacanse », que je n’ai toujours pas récupéré, mais ça ne saurait tarder…

    Répondre

  18. 19 MR 17 oct 2013 à 8:31

    De manière assez amusante, je me plante dans ma chronique (il s’agit du même personnage dans les deux histoires, mais à dix ans d’intervalles). Je l’ai laissé tel quel car c’était bien ce que j’avais compris et que ça n’a pas une grande incidence finalement, sauf quand on regarde la suite (deux histoires publiées dans (A suivre…) et devant paraitre en X mais la collection a coulée juste avant). Pour ma défense (A suivre…) les a publié dans le désordre !

    Il y a une belle redécouverte à faire en effet. Imagex n’a que peu produit mais il a bien produit, c’est là l’essentiel. La quantité, la qualité, etc. ;-)

    Répondre

  19. 20 mitchul 17 oct 2013 à 11:56

    Nous sommes bien d’accord ! ;)

    Entre Viper et (A suivre), Imagex a en effet disséminé quelques inédites pépites qui ravirons les chercheurs d’or(iginal)…

    Répondre

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Du beau, du bon, des bds…

Du beau, du bon, des bds…

Mag’ & revues disponibles…

Mag’ & revues disponibles…


DuffDes!gn |
Le peuple des couleurs |
ateliers enfants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | axecreations
| ART'S DATING - DJO CAFÉ-ARTS -
| Electivo Fotografía