ODELAY – Beck (1995 chez Geffen)

odelay.jpg

Quelle décennie que les années 90 ! On aura vu apparaître des artistes et des albums majeurs qui, 10 ans après, influencent encore la musique pop-rock actuelle : Massive attack (mezzanine), Björk (homogenic), P.J.Harvey (to bring you my love), Portishead (Portishead), Radiohead (OK Computer)… et bien entendu le « Odelay » de Beck. Mais à la différence des artistes pré-cités –qui ont créé des musiques sombres, très « fin de siècle »- Beck, l’homme à tout faire (auteur, compositeur, interprète, multi-instrumentiste et producteur) nous offre lui une musique festive, parfois naïve et toujours très endiablée ! Produit avec les géniaux Dust Brothers, on assiste ici à un mélange incongrue mais réussi des genres, des influences folk, pop, rap, rock, soul, country, électro… Il parvient, malgré cette impression de fourre-tout, à créer un univers cohérent, reconnaissable entre mille par sa guitare, sa voie et ses chansons si particulières. Plus facile d’accès que son précédent album (mellowgold) Odelay est un disque bourré d’idées, des plus géniales au plus folles (quand par exemple, il joue une mélodie avec les touches d’ un combiné téléphonique). En un mot génial !

Tracklist : Devils haircut / Hotwax / Lord only knows / The new pollution / Derelict / Novocane / Jack-ass / Where it’s at / Minus / Sissyneck / Readymade / High 5 / Ramshackle / Discobox

 

0 commentaire à “ODELAY – Beck (1995 chez Geffen)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire